07/06/2007

Ca foisonne de tous côtés

Il suffit de taper rencontres en Belgique sur google pour réaliser qu'il y a pléthore de sites de rencontre en Belgique et que c'est le créneau avec l'immobilier et les petites annonces dans lequel tout le monde cherche à s'engager.

Pourquoi dans le rencontre spécifiquement ? Sans doute l'attrait de l'argent facilement gagné. Vous créez un site bien ficelé et après, au contraire de sites d'information,  ce sont les utilisateurs qui feront le contenu. Ca avez l'illusion que ça se remplit tout seul.

A prime abord seulement car le chemin royal vers l'Eden capitaliste semble semé d'embûches. Et certains de croire qu'en rajoutant la liste complète des pays du monde, ils ont leur ticket d'avion pour les Bahamas. Il ne suffit pas de rajouter Afghanistan dans la liste des pays à sélectionner lors de la création de votre profil pour être numéro 1 en Afghanistan. Évident et pourtant il y a quelques obstacles à franchir...

D'abord, rien ne sert de faire le plus beau site du monde si personne ne connaît son existence. Se faire voir sur internet, ça coûte et ça coûte vite cher : en pub, en représentation commerciale, en temps, en deals, en contraintes légales (le secteur est balisé)...

A cela s'ajoute que pour déloger les gros classiques , le créneau semble instinctivement être le gratuit au départ et le passage au payant quand la clientèle est fidélisée. Malheureusement ça peut prendre des siècles. Et contrôler les photos, les messages, recevoir les plaintes, gérer les nouvelles fonctions, le tout sans être payé, ça lasse. Ceux qui croient encore vivre de la publicité en Belgique feraient bien de surfer sur metriweb.be, ça leur épargnera bien des déboires.

De là le fait que certains jettent l'éponge et passent  à autre chose à plus ou moins court terme, il y a un début d'explication. Les sites que vous voyez dans cette liste n'y seront peut-être plus demain  et d'autres apparaîtront, attirés par le chant des sirènes.

Si le point fort des sites de rencontres est le contenu crée par les utilisateurs eux-même, c'est en même temps leur talon d'Achille. Sur un site d'info, le lien entre le site et vous est la qualité de l'information. Que vous soyez seul ou des millions à lire l'information ne change rien quand à la qualité de l'information lue.

Sur un site de rencontre, c'est l'inverse : ça n'a d'intérêt que si il y a du monde à rencontrer. D'où cette rubrique qui survolera rapidement quelques sites belges, pas nécessairement mal faits mais qui manquent de la matière première vitale : des utilisateurs. Vous cherchez une femme entre 30 et 40 ans sur Namur qui ne fume pas, on vous en présente deux... Pas vraiment l'orgie à laquelle vous vous attendiez  ? c'est bien là qu'est le problème dès que vous sortez des gros classiques.

 

www.Fredetmartine.be, créé par un couple formé sur Rendez-Vous.be a connu son heure de gloire grâce à un partenariat avec Nostalgie et sa Célibanight, le jeudi de  22h à 24h qui abordait, de façon chaleureuse, conviviale et décontractée, les célibataires. Malheureusement, l'expérience a l'air d'avoir tourné court puisque actuellement fredet martine se résume à un message bien sympathique : 

Si vous voyez cette page au lieu de la page attendue, merci de le signaler a support at netline.be.

 

Meetix : très bon exemple d'un revirement annoncé. D'abord présenté comme le site de rencontres qui allait changer le paysage internet et après avoir reçu des menaces de meetic de changer de nom (ce qu'on peut assez facilement comprendre), il est passé de meetix.be à www.meetix.info et est devenu un ensemble de liens vers des sites de sexe, liens d'où le fondateur doit tirer qq revenus publicitaires.

 

world-tchat.be : un certain nombre de services dont rencontres basé sur un messenger (chat en direct que tous les sites fournissent quasi maintenant). C'est un bon exemple du tout gratuit : on est assommé de publicités en haut, à gauche, à droite, au milieu et on a envie que d'une seule chose, c'est de s'enfuir vite fait, ce qu'on a fait.

 

vivastreet.be rubrique rencontres : des petites annonces gratuites listées les unes après les autres à la méthode du journal Vlan. 100% gratuit mais présentation plus que simpliste et possibilité de recherche ultra basique (vous spécifiez votre sexe et le sexe que vous recherchez, point).

 

amoureux

 

 

 

 amoureux.com : beaucoup plus sérieux, certainement un des sites gratuits les plus sophistiqués et surtout , point positif : il y a du monde. Gros, gros problème : on est assommé sous les pubs, popup et autres et votre adresse email passe dans tous les spams possibles.

 

toietmoi

 

 

 

 toietmoi.be : pas vraiment tout à fait gratuit, mais assez exotique dans le paysage belge. Look assez manga, faut aimer. Branché technologie : vidéo en  ligne, reroutage des communications téléphoniques (vous appelez qqn via toietmoi.be et vous êtes en communication avec l'autre personne sans que vous ni votre  correspondant n'ait dévoilé son numéro de téléphone. Le tarif pour l'appelant est de 0,75€ la minute, ça fait vite cher), reroutage des vidéos que vous transmettez à qqn par gsm, ...

Tout ça pourrait être un gros plus si la communauté était plus grande mais malheureusement il n'y a pas beaucoup de membres actifs et on tourne vite en rond. Par ailleurs, ce site, détenu par Frederic Peeters, créateur de petites-annonces.be, a des pratiques que nous jugeons assez limite puisque il est le seul site qui s'autorisa à vous envoyer des amendes au cas où votre attitude n'est pas conforme à ce qu'ils attendent des utilisateurs  (sic). Comme le spécifie leur règlement : Toute personne contrevenant au règlement photo est susceptible de recevoir un SMS d'amende de 1 euro. Pour rappel, en vous inscrivant, vous affirmez avoir pris connaissance et accepter le règlement. Celui-ci est fait dans l'intérêt de chacun d'entre vous. La fréquence des amendes est aléatoire et dépend de la fréquence des contrôles effectués par l' équipe technique du site. Original. C'est par ailleurs un des seul sites où vous devrez payer pour vous desinscrire !! , attention aux petits rigolos qui seraient tentés de faire un essai pour le fun. Vus pouvez néanmoins faire une recherche gratuitement et visualiser les forums dont l'intérêt est plus que discutable. Il n'y a pas de petits profits. Néanmoins, toietmoi.be existe depuis des années et a son petit groupe d'adeptes. Il est par ailleurs complètement surclassé dans les recherche de google grâce à un système de la visibilité croisée qui vous fait gagner du ranking dans le célèbre moteur de recherche. Là-dessus, puisque google l'autorise, pourquoi se gêner ?

 

inter-rencontres.net : bel exemple de ce qu'on déteste. des pubs de tous côtés, les pages qui se redimenssionnent automatiquement, des popups à ne savoir qu'en faire : le genre de sites qui vous fait retourner rapidement sur les sites payants.

 

affection

 

 

 

 affection.org : avec amoureux.com, certainement un des gratuits les mieux faits : témoignages, recherches sophistiquées, chat, conseils, sorties,... Toujours les mêmes reproches : look ultra basic, des pubs omniprésentes sous forme de pub lourde ou publi rédactionnels qui ne trompent personne néanmoins une grande communauté plutôt française que belge, un tas de  fonctions. Attention : la base est gratuite mais beaucoup de petits détails sont payants. Si vous voulez écouter le message vocal d'une personne, il faut payer, etc. Ca fait vite plus cher qu'un site payant si vous l'utilisez un peu intensivement et ça reste quand même toujours un look de gratuit.

 

Prochain article : la communication des sites de rencontres.

22:36 Écrit par Le redac. dans Amour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : amour, amitie, rencontres, belgique, sexe |  Facebook |