03/07/2007

Netclub, concurrent français de Meetic

Un responsable de Netclub nous a contacté pour apporter qq modifications. Nous avons perdu son email et il nous est impossible de contacter Netclub (assez pénible d'ailleurs). S'il voit cet article, qu'il nous recontacte. 

Netclub a été lancé en 1997 et est considéré comme le pionnier parmi les sites de rencontre en ligne. Depuis avril 2000 Netclub fait partie du groupe international Trader Classified Media qui édite des journaux de petits annonces. Netclub est aujourd'hui le numéro 3 du secteur en France après Meetic et Match. En fevrier 2007 Netclub est racheté par Match.com (concentration oblige). 

Le site se profile comme premier site de rencontres français et francophone. (beaucoup de belges aussi !) 

L'entreprise possède plus de 9 ans d'expérience dans le domaine de la rencontre sur le web. Netclub est né de la fusion avec WebSeduction, un des pionniers de la rencontre au Québec qui a intégré de son tour le site populaire 4adate.net en 2000.
Le site est présent internationalement et concentre ses activité en France et au Canada. Il est disponible en 3 langues : le français, l'anglais et l'espagnol.

Netclub est gratuit pour les femmes et payant pour les hommes (max. 15 euro pour 7 jours dépendant de la formule choisie).

Quelques faits :
673 823 de visiteurs uniques par mois
50 859 visiteurs uniques par jour
16,31 minutes en moyenne par session
19,2 millions de pages vues par mois
4 278 965 membres
800 nouvelles inscriptions par jour

netclub

 

 

 

Notre analyse

Look : Très pro, facile à utiliser.  Le homepage a une couleur de fond bleu qui attire unpeu l'attention, mais, une fois connecté, la couleur de fond change en blanc et le site reste très subtil pour utilisation , par exemple, au bureau.  Le menu de base se trouve au dessus et les sous-menus sont intégrés dans une colonne à gauche.

Le public : Les membres de Netclub sont des hommes et des femmes célibataires majoritairement âgés entre 25 et 44 ans qui habitent dans les centres urbains. Bon, ils ne sont pas les seuls à avoir ce public ;)  Ils sont socialement actifs et ont pour la plupart une profession. Ils ont des revenus plutôt élevés et ont une forte propension à faire des achats en ligne. Ils se sentent en confiance sur Netclub et sont fidèles au site. C'est Netclub qui le dit, bon.
Netclub.fr recenserait 220.000 membres dont 90% sont localisés en France dans lesquels 30% en Ile de France. Le reste, réparti dans le monde et notamment en Belgique.

Les fonctions : Netclub offre aux célibataires une large palette de services 'classiques' : annonce personnelle avec photo, moteurs de recherches multicritères, consultation d'annonces, service de messagerie, chat et réception de profils par email. 

Les hommes sont tous les membres payants, mais ils ont le choix de devenir VIP Silver ou VIP Gold.

Comme VIP Silver ils ont un accès illimité, sauf au chat. Quand ils s'inscrivent au pack Gold ils peuvent bénéficier de tout les services (sauf communication par téléphone qui reste payant). Netclub offre aussi un troisième mode d'accès qui est   l'accès à la minute. Dans ce cas les membres ont accès via une ligne téléphonique haut ou bas débit et paient par minute connectée. Ca fait vite cher !

Pour les femmes le site est gratuit. Comme membre non-payant, elles peuvent utiliser les principales fonctionnalités du service. En soucrivant comme VIP payant elles peuvent bénéficier de services supplémentaires comme par example une visibilité accrue dans les résultats de recherche , la gratuité de réponse pour leurs destinataires masculins, la suppression de la publicité, le support par message électronique prioritaire.

Quatre modes de paiement sont disponibles : carte de crédit, poste, téléphone ou Paypal. 
La communication par téléphone n'est pas inclue dans l 'abonnement (of course). Pour créer ou modifier une annonce vocale, rechercher et écouter les annonces vocales des autres, dialoger en direct ou échanger des messages vocaux  les membres doivent téléphoner vers un numéro 0900 et payer € 0,45 par minute. C'est un prix normal et c'est d'ailleurs le minimum qu'on peut facturer lorsqu'on demande une ligne payante.

Les plus :

- réponse immédiate aux problèmes : aide par téléphone du lundi au vendredi de 13h à 22h
- organisation de soirées  Netclub (France uniquement)
- les annonces certifiées : ce sont des annonces pour laquelle le membre a fourni à Netclub une copie des documents officiels (carte d'identité, une attestation de sa situation familiale, ...) grâce auxquelles  il peut démontrer que l'information  reprise dans son annonce est vraie.

Les moins :
- Pas d'aide globale , uniquement pour les membres payants.
- Système de points : plus de points, plus rapide sera le serivce et plus grande sera la visibilité !
- Les annonces des membres non-payants sont publiées dans un délai de 5 jours. Pour les membres payants l'administration approuve tous les profils dans les 24 heures.
- Vous  payez l'abonnement, mais pour utiliser les services vocaux, il faut repayer, et oui, money, money, money.

Quid ?
Il y a quelques mois Netclub.fr a été racheté par Match.com. 
D'après Arnaud Jonglez de Match ils conserveront la marque et développeront  l'activité de Netclub.  Les deux grands marques sont donc prêtes pour faire la concurrence à Meetic, le leader du secteur en France.  A notre avis, Netclub est techniquement bien au-dessus de Match.Com.

07/06/2007

Ca foisonne de tous côtés

Il suffit de taper rencontres en Belgique sur google pour réaliser qu'il y a pléthore de sites de rencontre en Belgique et que c'est le créneau avec l'immobilier et les petites annonces dans lequel tout le monde cherche à s'engager.

Pourquoi dans le rencontre spécifiquement ? Sans doute l'attrait de l'argent facilement gagné. Vous créez un site bien ficelé et après, au contraire de sites d'information,  ce sont les utilisateurs qui feront le contenu. Ca avez l'illusion que ça se remplit tout seul.

A prime abord seulement car le chemin royal vers l'Eden capitaliste semble semé d'embûches. Et certains de croire qu'en rajoutant la liste complète des pays du monde, ils ont leur ticket d'avion pour les Bahamas. Il ne suffit pas de rajouter Afghanistan dans la liste des pays à sélectionner lors de la création de votre profil pour être numéro 1 en Afghanistan. Évident et pourtant il y a quelques obstacles à franchir...

D'abord, rien ne sert de faire le plus beau site du monde si personne ne connaît son existence. Se faire voir sur internet, ça coûte et ça coûte vite cher : en pub, en représentation commerciale, en temps, en deals, en contraintes légales (le secteur est balisé)...

A cela s'ajoute que pour déloger les gros classiques , le créneau semble instinctivement être le gratuit au départ et le passage au payant quand la clientèle est fidélisée. Malheureusement ça peut prendre des siècles. Et contrôler les photos, les messages, recevoir les plaintes, gérer les nouvelles fonctions, le tout sans être payé, ça lasse. Ceux qui croient encore vivre de la publicité en Belgique feraient bien de surfer sur metriweb.be, ça leur épargnera bien des déboires.

De là le fait que certains jettent l'éponge et passent  à autre chose à plus ou moins court terme, il y a un début d'explication. Les sites que vous voyez dans cette liste n'y seront peut-être plus demain  et d'autres apparaîtront, attirés par le chant des sirènes.

Si le point fort des sites de rencontres est le contenu crée par les utilisateurs eux-même, c'est en même temps leur talon d'Achille. Sur un site d'info, le lien entre le site et vous est la qualité de l'information. Que vous soyez seul ou des millions à lire l'information ne change rien quand à la qualité de l'information lue.

Sur un site de rencontre, c'est l'inverse : ça n'a d'intérêt que si il y a du monde à rencontrer. D'où cette rubrique qui survolera rapidement quelques sites belges, pas nécessairement mal faits mais qui manquent de la matière première vitale : des utilisateurs. Vous cherchez une femme entre 30 et 40 ans sur Namur qui ne fume pas, on vous en présente deux... Pas vraiment l'orgie à laquelle vous vous attendiez  ? c'est bien là qu'est le problème dès que vous sortez des gros classiques.

 

www.Fredetmartine.be, créé par un couple formé sur Rendez-Vous.be a connu son heure de gloire grâce à un partenariat avec Nostalgie et sa Célibanight, le jeudi de  22h à 24h qui abordait, de façon chaleureuse, conviviale et décontractée, les célibataires. Malheureusement, l'expérience a l'air d'avoir tourné court puisque actuellement fredet martine se résume à un message bien sympathique : 

Si vous voyez cette page au lieu de la page attendue, merci de le signaler a support at netline.be.

 

Meetix : très bon exemple d'un revirement annoncé. D'abord présenté comme le site de rencontres qui allait changer le paysage internet et après avoir reçu des menaces de meetic de changer de nom (ce qu'on peut assez facilement comprendre), il est passé de meetix.be à www.meetix.info et est devenu un ensemble de liens vers des sites de sexe, liens d'où le fondateur doit tirer qq revenus publicitaires.

 

world-tchat.be : un certain nombre de services dont rencontres basé sur un messenger (chat en direct que tous les sites fournissent quasi maintenant). C'est un bon exemple du tout gratuit : on est assommé de publicités en haut, à gauche, à droite, au milieu et on a envie que d'une seule chose, c'est de s'enfuir vite fait, ce qu'on a fait.

 

vivastreet.be rubrique rencontres : des petites annonces gratuites listées les unes après les autres à la méthode du journal Vlan. 100% gratuit mais présentation plus que simpliste et possibilité de recherche ultra basique (vous spécifiez votre sexe et le sexe que vous recherchez, point).

 

amoureux

 

 

 

 amoureux.com : beaucoup plus sérieux, certainement un des sites gratuits les plus sophistiqués et surtout , point positif : il y a du monde. Gros, gros problème : on est assommé sous les pubs, popup et autres et votre adresse email passe dans tous les spams possibles.

 

toietmoi

 

 

 

 toietmoi.be : pas vraiment tout à fait gratuit, mais assez exotique dans le paysage belge. Look assez manga, faut aimer. Branché technologie : vidéo en  ligne, reroutage des communications téléphoniques (vous appelez qqn via toietmoi.be et vous êtes en communication avec l'autre personne sans que vous ni votre  correspondant n'ait dévoilé son numéro de téléphone. Le tarif pour l'appelant est de 0,75€ la minute, ça fait vite cher), reroutage des vidéos que vous transmettez à qqn par gsm, ...

Tout ça pourrait être un gros plus si la communauté était plus grande mais malheureusement il n'y a pas beaucoup de membres actifs et on tourne vite en rond. Par ailleurs, ce site, détenu par Frederic Peeters, créateur de petites-annonces.be, a des pratiques que nous jugeons assez limite puisque il est le seul site qui s'autorisa à vous envoyer des amendes au cas où votre attitude n'est pas conforme à ce qu'ils attendent des utilisateurs  (sic). Comme le spécifie leur règlement : Toute personne contrevenant au règlement photo est susceptible de recevoir un SMS d'amende de 1 euro. Pour rappel, en vous inscrivant, vous affirmez avoir pris connaissance et accepter le règlement. Celui-ci est fait dans l'intérêt de chacun d'entre vous. La fréquence des amendes est aléatoire et dépend de la fréquence des contrôles effectués par l' équipe technique du site. Original. C'est par ailleurs un des seul sites où vous devrez payer pour vous desinscrire !! , attention aux petits rigolos qui seraient tentés de faire un essai pour le fun. Vus pouvez néanmoins faire une recherche gratuitement et visualiser les forums dont l'intérêt est plus que discutable. Il n'y a pas de petits profits. Néanmoins, toietmoi.be existe depuis des années et a son petit groupe d'adeptes. Il est par ailleurs complètement surclassé dans les recherche de google grâce à un système de la visibilité croisée qui vous fait gagner du ranking dans le célèbre moteur de recherche. Là-dessus, puisque google l'autorise, pourquoi se gêner ?

 

inter-rencontres.net : bel exemple de ce qu'on déteste. des pubs de tous côtés, les pages qui se redimenssionnent automatiquement, des popups à ne savoir qu'en faire : le genre de sites qui vous fait retourner rapidement sur les sites payants.

 

affection

 

 

 

 affection.org : avec amoureux.com, certainement un des gratuits les mieux faits : témoignages, recherches sophistiquées, chat, conseils, sorties,... Toujours les mêmes reproches : look ultra basic, des pubs omniprésentes sous forme de pub lourde ou publi rédactionnels qui ne trompent personne néanmoins une grande communauté plutôt française que belge, un tas de  fonctions. Attention : la base est gratuite mais beaucoup de petits détails sont payants. Si vous voulez écouter le message vocal d'une personne, il faut payer, etc. Ca fait vite plus cher qu'un site payant si vous l'utilisez un peu intensivement et ça reste quand même toujours un look de gratuit.

 

Prochain article : la communication des sites de rencontres.

22:36 Écrit par Le redac. dans Amour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : amour, amitie, rencontres, belgique, sexe |  Facebook |

26/05/2007

Petit tableau comparatif

Ce tableau comparatif des différents sites belges de rencontre sera rempli au fur et à mesure que nous avançons dans notre analyse des sites. Suivant vos remarques, nous le mettrons à jour dans des domaines dans lequel nous n'aurions pas été assez précis.

Il est divisé en rubriques : Nb de participants en gros (nous ne disposons pas toujours de chiffres précis), fonctionnalités, navigation et vie privée, prix et portabilité sur d'autres medias.

comparaison

 

 

 

 

 

Quelques explications :

 

 

 

Le reverse billing : consiste pour un site à vous demander de payer une fois et de vous débiter tous les mois automatiquement du même montant. Pour : vous ne devez pas faire une intervention manuelle pour vous réactiver à la fin de votre période d'activation. Contre : vous pouvez dépenser beaucoup d'argent sans le réaliser quand le reverse billing porte sur des montants comme 30 euros/mois. ll y a des gens qui se sont fait débiter pendant des années sans réaliser que le fait de ne plus aller sur un site n'entraînait en rien l'annulation de leur paiement. Le reverse billing doit être bloqué manuellement par l'utilisateur pour être annulé (comme une domiciliation).

Prochain article : match.com, l'américian leader mondial.

23/05/2007

Rendez-Vous.be, l'incontournable en Belgique.

Après ces petits zakouskis, passons aux plats de résistance.
3 sites principaux se partagent la rencontre en Belgique.
Rendez-Vous.be, produit pur belgo-belge , acteur historique challengé en Belgique depuis des années par Match.com, les deux ayant été rejoints en 2001 par la version belge de Meetic.fr qui assure sa visibilité à coups de millions d'euros dans le monde. Ces 3 sites représentent 3 visions complètement différentes des sites de rencontre. Ils ont un point commun : ce sont des valeurs sûres , on se sent en sécurité dans un environnement pro. Si vous ne trouvez pas l'âme soeur dans un de ces 3 sites, vous ne la trouverez pas sur le net.

rdv1

 

Rendez-Vous.be

Rendez-Vous.be, en Belgique, c'est une institution.
Classé dans le Top 15 des sites les plus visités  de Belgique, Rendez-Vous, c'est 750.000 visiteurs différents chaque mois, en permanence plus de 100.000 profils actifs belges, près de 80.000.000 de pages vues par mois, des partenariats avec les plus gros sites belges, des centaines d'articles dans la presse belge, une visibilité énorme tant au nord qu'au sud du pays, une version dans les deux langues nationales, des fonctions à ne plus savoir qu'en faire, tout l'attirail nécessaire pour attirer dans vos filets la princesse de vos rêves.

Rendez-Vous.be a été crée par la société B.On The Net en 1997 et est devenu une société à part entière en 2000, Rendez-Vous Group.
D'abord à 100% gratuit, Rendez-Vous s'est trouvé, au début des années 2000, confronté au même problème que d'autres gros acteurs belges, à savoir le peu de viabilité d'un modèle commercial basé sur la publicité.
Les gérants du site ont donc décidé de franchir le pas vers le payant et en janvier 2001 - révolution dans le petit monde du net en Belgique - Rendez-Vous facturait 1 euro/mois via un message SMS pour l'activation de son profil. On en rit aujourd'hui mais à l'époque, c'était osé : pour rappel AdValvas , qui avait fait la même démarche avec place.to.be avait dû faire marche arrière quand le gros de son public s'était détourné du site. Depuis , les prix ont évolué pour s'adapter aux contraintes de coûts qu'entraîne la professionnalisation de l'activité et en 2004 lors du remoulage complet du site, les prix passaient à 4 euros/mois pour les hommes contre 2 euros/mois pour les femmes.
En mai 2007, les prix par mois varient de 3 euros/mois (prix mensuel pour un abonnement d'un an) à 8 euros/mois (paiement mensuel par sms) pour les hommes et reste à 2 euros/mois pour les femmes.

Notre analyse :

Look : Rendez-Vous.be, c'est une couleur, l'orange, couleur de la chaleur. Cette couleur étant un peu visible  si vous surfez du bureau, Rendez-Vous vous propose d'accéder à partir de sa home à une version blanche, plus discrète mais qui garde 100% des fonctionnalités. En 2004, sans doute suite à la concurrence rude de meetic.be, Rendez-Vous a jeté à la poubelle son design qui datait de 1997 pour arborer une version plus moderne, efficace, ergonomique, sans effets inutiles : comme le déclare l'un de ses fondateurs, le but premier est de faire des rencontres, pas de faire une vitrine technologique pour les branchés du net. C'est d'ailleurs le même discours qu'on retrouve chez Match et meetic (voir prochains articles).
Une fois la page d'acceuil passée, l'ensemble des fonction est accessible via la barre de navigation située classiquement en haut de page. Si vous rentrez via un des partenaires du site (dhnet, telenet, flair,..), vous retrouverez le même look mais adapté aux couleurs du partenaire.

Le public : Rendez-Vous annonce une moyenne d'âge de 36 ans et 80% de son public a entre 25 et 45 ans. 65% d'hommes contre 35% de femmes. Le site est 'cimé' (authentifié par le Cim via metriweb, ce qui signifie que ses chiffres sont publics et garantis par un organisme neutre qui gère les visites des plus gros sites belges.)
Vous trouverez tous les types de public. Avec un si grand nombre de visites, il n'y a plus de niches : on touche tout le monde. Peut-être le passage à 8 euros/mois pour les hommes a t'il écarté les plus démunis mais Rendez-Vous ne communique pas sur cette question. Nombre de personnes qui ont des profils sur plusieurs sites  en ont en tout cas un sur Rendez-Vous. Le paiement même minime pour les femmes est un sérieux frein au faux profils car il permet, le cas échéant, de bloquer un moyen de paiement (carte de crédit, virement, ou gsm) et ainsi empêcher un faux profil de se réactiver si repéré. (les faux profils sont malheureusement la plaie des sites gratuits).

Les fonctions : en gros vous trouverez toutes les fonctions classiques des sites de rencontres : messages, messenger, profils très détaillés, tous types de recherches et d'alertes (une alerte est un moyen de vous prévenir d'un évènement quand vous n'êtes pas sur le site, par exemple : prévenez moi par email quand qqn visite mon profil), listes de contacts, de refus, flash, visites de votre profil signalée, livres d'Or, recherches de proximité, ......

Les plus :
Efficacité graphique sans tomber dans le tape-à-l'oeil gadgétique inutile.
Un nombre de profils actifs (= ayant la possibilité de vous répondre car ayant payé) impressionnant. En soirée, il peut y avoir jusqu'à 4000 connectés simultanément en Belgique (à ne pas confondre avec les 30 à 35.000 connectés simultanément DANS LE MONDE affichés par meetic et match)
Certaines fonctions spécifiques de rendez-Vous :
- possibilité d'envoyer un message public à toute la communauté
- possibilité d'organiser vous même une sortie et de la proposer à l'ensemble de la communauté en la limitant à X participants (en tant que participant, cela vous permet de discuter sur le site avec une personne dont vous savez à l'avance qu'elle sera à telle soirée dans 10 jours. Pratique ! Ces soirées connaissent pas mal de succès et sont un moyen simple de rencontrer plusieurs membres d'un coup si le face-à-face vous effraie.
- les Test&Moi : un petit questionnaire que vous créez avec un maximum de 25 questions fermées (réponse par oui ou par non). Vous y répondez vous même et vous demandez au système qu'il vous prévienne quand qqn obtient X % de résultats identiques aux vôtres. En bref, cela vous permet d'exclure automatiquement les gens qui ont vraiment des visions de la vie complètement différents de vous sur des questions qui vous paraissent primordiales. La simple lecture des questions vous donne déjà une bonne vision d'un profil, c'est excessivement amusant !
- possibilité de mettre une ou plusieurs photos privées. C'est intéressant car vous pouvez mettre une photo sans pour cela souhaiter que le monde entier puisse la voir. Privée signifie que seuls ceux que vous aurez mis dans votre liste de contacts pourront voir les photos.
- possibilité de mettre un message vocal et d'écouter en une fois (comme une radio) les messages vocaux des personnes qui correspondent à votre recherche.
- possibilité de laisser votre numéro de gsm et Rendez-Vous se charge de vous retransmettre les sms qui vous sont destinés tout en gardant votre numéro secret.
- forum de discussion : je le signale car peu de sites autorisent encore les forums. Sur chaque profil, vous avez des liens directs avec leurs interventions éventuelles dans les forums. Cela permet de se faire une idée  différente de qqn.
Rendez-Vous est associé depuis plusieurs années à FlashDate.be qui vous permet de passer plus facilement du virtuel au réel via des speed datig, wine date, soirées lock&key, silent parties, flash dinners, ...

Une administration bien ficelée : contrôle des photos, messages publics, forums, questions, plaintes, ... rapide ET également le week-end ce qui n'est pas le cas de nombreux sites.
Un temps de réponse rapide, qualité appréciable quand on sait que sur un site de rencontres, un visiteur moyen regarde plus de 40 pages par session.

Liberté complète sur le site : vous pouvez tout regarder sans être membre et même une fois inscrit en tant qu'homme qui cherche une femme, vous pouvez voir et papoter avec les autres hommes. Comme ils le disent eux-même, vous pouvez y trouver l'amour et l'amitié. (nb sites vous canalisent une fois votre sexe défini)

Les moins : peu de portabilité sur les gsm's . A part une version pour iMode, il n'existe pas de version wap du site.
Le site francophone belge est une platteforme différente du site néerlandophone : cela signifie qu'à moins de créer un profil différent sur les deux sites (fr.rendez-vus.be et nl.rendez-vous.be) , vous ne pourrez pas perfectionner votre néerlandais sur le site francophone.
Pas de vidéos en ligne comme certains l'offrent déjà aujourd'hui.
Pas de  recherche détaillée sur les personnes connectées en ce moment. Elles sont toutes affichées sur deux pages dédiés l'une aux hommes, l'autre aux femmes. Vu le nombre de personnes connectées en même temps en soirée, ça fait parfois des pages de 'connectés' très longues.
Une foule d'autres fonctions : programmes TV, radios live, bd's, culture, etc dont on se demande un peu ce que ça fait sur un site de rencontres.
Public quasi à 100% belge et donc Rendez-Vous n'est pas le site sur lequel il faut surfer si vous cherchez à vous faire une petite copine à la côte d'azur ou aux Bahamas. Il n'existe pas de version étrangère de Rendez-Vous et le coté international du site est inexistant.

Quid ? Très souple  dans l'utilisation que votre but soit de rencontrer l'amour, l'amitié ou discuter avec des hommes et des femmes, Rendez-Vous semble bien positionné pour l'avenir. Mais quel avenir face aux monstres financiers quasi sans limites  que sont meetic et match ? Et bien , paradoxalement, cela fait 5 ans que meetic est rentré en Belgique et le petit belge fait plus que résister. Il a gagné en notoriété, en professionnalisme et reste clairement le n°1 en Belgique si votre but est de rencontrer des belges.

Prochain sujet : Meetic, la machine de guerre européenne.