12/06/2007

La communication des sites de rencontre

Rien ne sert d'avoir le plus beau site du monde si personne n'en connaît l' existence.

La communication pour un site internet peut s'orienter sur plusieurs axes :

une classification intelligente de ses pages de manière à bien se faire répertorier par les pages des index de recherche et principalement sur google : si vous tapez, par exemple le mot-clé rencontres sur les pages de google.be en spécifiant que vous ne cherchez à voir que les pages de sites belges, vous trouvez au 12 juin 2007 et par ordre d'apparition, les sites suivants :

  • Sur fond jaune en tête de page : match.com et meetic.be. Ce sont des pages payantes au clic, cad que chaque fois que vous cliquez sur un de ses liens, l'annonceur paie un montant fixe. Gros avantage : pas besoin de se casser les pieds à essayer de tagger ses pages au mieux possible, il suffit de payer. Désavantage : ça coûte vite très cher et vous n'êtes pas sûr que la personne qui clique va s'inscrire et encore moins payer pour s'activer. Chez meetic, ils contrôlent toutes les campagnes online via un logiciel de type CRM (Customer Relationship Management, en anglais, soit « gestion de la relation client ») et donc ils peuvent en temps réel voir si une campagne rapporte plus qu'elle ne coûte et décider le cas échéant d'interrompre ou pas la campagne (le rendement n'est pas tout car une campagne peut être faite pour le branding, cad pour faire connaître le plus possible sa marque indépendamment des résultats à très court terme).
  • Rendez-vous.be rencontre en Belgique - ontmoetingen in België ... bénéficie de plusieurs avantages qui le mettent en top position tout en ne payant pas. C'est l'acteur historique de Belgique, çàd qu'il est là depuis quasi 10 ans et donc il y a des centaines de sites qui ont tiré des liens vers lui, ce qui est un des facteurs fondamentaux de classement de google. A cela s'ajoute une classification intelligente des pages pour les recherches par mot-clé (ce que quasi tous les sites dignes de ce nom font, le contraire serait purement et simplement suicidaire) et aussi un taux de clic important du fait du contenu important du site.
  • Rencontre Toi et Moi - Site de Rencontre Belgique site de rencontre toietmoi.be. Petit site en soi mais très bien indexé et qui joue aussi sur l'échange de liens entre sites pour faire monter son site dans les classements. C'est malheureusement autorisé par google mais cela fausse les résultats en ce sens que dans ce cas, un site qui a assez peu d'adhérents dépasse au classement google la rubrique rencontres de skynet qui fait quand même nettement plus de visites. That's life.
  • Les rencontres en Belgique autre lien qui pointe également sur toietmoi.be, parce qu'il a une page dont le titre est Rencontres qui est le mot clé qu'on a utilisé pour notre recherche. Les mots clé qui se retrouvent dans le titre d'une page ont énormément de poids par rapport à ceux qu'on trouve dans le contenu d'une page.
  • meetic, le premier site de rencontres en Europe pointe sur la version de meetic poussée par RTL. Le fait de payer pour être en tête de liste n'exclut  pas de pouvoir se retrouver également dans les recherches gratuits des recherches.
  • Le numero 1 de la rencontre en Belgique. qui pointe sur fr.rendez-vous.be, la version francophone de rendez-vous.be.
  • Rencontres - Le Soir en ligne qui est en fait le partenariat que LeSoir.be a avec Parship.be, site abordant la rencontre sous le thème de questions personnelles intelligentes et dont nous parlerons plus loin dans notre blog (meetic a l'équivalent avec ulteem). Ce genre de sites est destiné à un public plus agé qui prend le temps de bien se décrire et de décrire ce qu'il recherche (compter au minimum une demi-heure pour l'inscription et des frais d'activation très élevés).

Etc... Sur la droite, nous trouvons des sites qui paient pour avoir leur visibilité associée à la recherche du mot 'rencontres'. Ainsi nous trouvons : www.divorceoumonop.comwww.Visio9.com, www.meetic.be (encore !) , www.rencontre-messenger.com, www.Chichou.be,... Il y a des milliers de sites de rencontres et cette liste change de jour en jour.

- une communication online via bandeaux de pub. Si vous n'avez jamais vu la communication de meetic, c'est que vous n'avez pas de compte hotmail ou yahoo.fr. Ils y matraquent à coups de millions de bandeaux par jour, ce qui doit leur faire qq millions d'euros/an rien que sur ces deux platteformes.

meetic_pub1

Idem pour match.com qui cible plus les portails locaux (en Belgique msn.be, skynet.be d'où ils viennent de se faire éjecter par .... meetic.be).

rdv_pub_1

Rendez-Vous a tendance à cibler sur le papier et autres moyens promotionnels offline mais en privilégiant  les échanges au cash (et pour cause, ils ne sont pas côtés en bourde et leur cotisation est bien moins chère que celle de meetic et match).

Les autres sites en sont plus ou moins réduits à qq campagnes de mot-clé google.

- une communication offline via la presse, la télévision ou la radio. Rendez-Vous utilise un maximum la publicité sur des media comme DhNet, HLN, cartes boomerang, espaces Vespasius,.. Avec des campagnes de partenariat intelligentes comme celle de Flair ou la campagne radio de début d'année sur Radio Contact et NRJ

cupidon_boomerang

Meetic et match ciblent plus sur le online mais utilisent néanmoins la télévision pour leur image de marque ce qui donne lieu à des clips assez sympatiques :

Match.com


ou encore

 

meetic.fr sur le thème Les règles du jeu ont changé

ou encore

ou encore

On ne résiste pas à vous montrer ce petit clip de site de rencontre anglophone très humoristique... voire cynique.

 

Le prochain sujet : netclub.fr, racheté par match.com.

07/06/2007

Ca foisonne de tous côtés

Il suffit de taper rencontres en Belgique sur google pour réaliser qu'il y a pléthore de sites de rencontre en Belgique et que c'est le créneau avec l'immobilier et les petites annonces dans lequel tout le monde cherche à s'engager.

Pourquoi dans le rencontre spécifiquement ? Sans doute l'attrait de l'argent facilement gagné. Vous créez un site bien ficelé et après, au contraire de sites d'information,  ce sont les utilisateurs qui feront le contenu. Ca avez l'illusion que ça se remplit tout seul.

A prime abord seulement car le chemin royal vers l'Eden capitaliste semble semé d'embûches. Et certains de croire qu'en rajoutant la liste complète des pays du monde, ils ont leur ticket d'avion pour les Bahamas. Il ne suffit pas de rajouter Afghanistan dans la liste des pays à sélectionner lors de la création de votre profil pour être numéro 1 en Afghanistan. Évident et pourtant il y a quelques obstacles à franchir...

D'abord, rien ne sert de faire le plus beau site du monde si personne ne connaît son existence. Se faire voir sur internet, ça coûte et ça coûte vite cher : en pub, en représentation commerciale, en temps, en deals, en contraintes légales (le secteur est balisé)...

A cela s'ajoute que pour déloger les gros classiques , le créneau semble instinctivement être le gratuit au départ et le passage au payant quand la clientèle est fidélisée. Malheureusement ça peut prendre des siècles. Et contrôler les photos, les messages, recevoir les plaintes, gérer les nouvelles fonctions, le tout sans être payé, ça lasse. Ceux qui croient encore vivre de la publicité en Belgique feraient bien de surfer sur metriweb.be, ça leur épargnera bien des déboires.

De là le fait que certains jettent l'éponge et passent  à autre chose à plus ou moins court terme, il y a un début d'explication. Les sites que vous voyez dans cette liste n'y seront peut-être plus demain  et d'autres apparaîtront, attirés par le chant des sirènes.

Si le point fort des sites de rencontres est le contenu crée par les utilisateurs eux-même, c'est en même temps leur talon d'Achille. Sur un site d'info, le lien entre le site et vous est la qualité de l'information. Que vous soyez seul ou des millions à lire l'information ne change rien quand à la qualité de l'information lue.

Sur un site de rencontre, c'est l'inverse : ça n'a d'intérêt que si il y a du monde à rencontrer. D'où cette rubrique qui survolera rapidement quelques sites belges, pas nécessairement mal faits mais qui manquent de la matière première vitale : des utilisateurs. Vous cherchez une femme entre 30 et 40 ans sur Namur qui ne fume pas, on vous en présente deux... Pas vraiment l'orgie à laquelle vous vous attendiez  ? c'est bien là qu'est le problème dès que vous sortez des gros classiques.

 

www.Fredetmartine.be, créé par un couple formé sur Rendez-Vous.be a connu son heure de gloire grâce à un partenariat avec Nostalgie et sa Célibanight, le jeudi de  22h à 24h qui abordait, de façon chaleureuse, conviviale et décontractée, les célibataires. Malheureusement, l'expérience a l'air d'avoir tourné court puisque actuellement fredet martine se résume à un message bien sympathique : 

Si vous voyez cette page au lieu de la page attendue, merci de le signaler a support at netline.be.

 

Meetix : très bon exemple d'un revirement annoncé. D'abord présenté comme le site de rencontres qui allait changer le paysage internet et après avoir reçu des menaces de meetic de changer de nom (ce qu'on peut assez facilement comprendre), il est passé de meetix.be à www.meetix.info et est devenu un ensemble de liens vers des sites de sexe, liens d'où le fondateur doit tirer qq revenus publicitaires.

 

world-tchat.be : un certain nombre de services dont rencontres basé sur un messenger (chat en direct que tous les sites fournissent quasi maintenant). C'est un bon exemple du tout gratuit : on est assommé de publicités en haut, à gauche, à droite, au milieu et on a envie que d'une seule chose, c'est de s'enfuir vite fait, ce qu'on a fait.

 

vivastreet.be rubrique rencontres : des petites annonces gratuites listées les unes après les autres à la méthode du journal Vlan. 100% gratuit mais présentation plus que simpliste et possibilité de recherche ultra basique (vous spécifiez votre sexe et le sexe que vous recherchez, point).

 

amoureux

 

 

 

 amoureux.com : beaucoup plus sérieux, certainement un des sites gratuits les plus sophistiqués et surtout , point positif : il y a du monde. Gros, gros problème : on est assommé sous les pubs, popup et autres et votre adresse email passe dans tous les spams possibles.

 

toietmoi

 

 

 

 toietmoi.be : pas vraiment tout à fait gratuit, mais assez exotique dans le paysage belge. Look assez manga, faut aimer. Branché technologie : vidéo en  ligne, reroutage des communications téléphoniques (vous appelez qqn via toietmoi.be et vous êtes en communication avec l'autre personne sans que vous ni votre  correspondant n'ait dévoilé son numéro de téléphone. Le tarif pour l'appelant est de 0,75€ la minute, ça fait vite cher), reroutage des vidéos que vous transmettez à qqn par gsm, ...

Tout ça pourrait être un gros plus si la communauté était plus grande mais malheureusement il n'y a pas beaucoup de membres actifs et on tourne vite en rond. Par ailleurs, ce site, détenu par Frederic Peeters, créateur de petites-annonces.be, a des pratiques que nous jugeons assez limite puisque il est le seul site qui s'autorisa à vous envoyer des amendes au cas où votre attitude n'est pas conforme à ce qu'ils attendent des utilisateurs  (sic). Comme le spécifie leur règlement : Toute personne contrevenant au règlement photo est susceptible de recevoir un SMS d'amende de 1 euro. Pour rappel, en vous inscrivant, vous affirmez avoir pris connaissance et accepter le règlement. Celui-ci est fait dans l'intérêt de chacun d'entre vous. La fréquence des amendes est aléatoire et dépend de la fréquence des contrôles effectués par l' équipe technique du site. Original. C'est par ailleurs un des seul sites où vous devrez payer pour vous desinscrire !! , attention aux petits rigolos qui seraient tentés de faire un essai pour le fun. Vus pouvez néanmoins faire une recherche gratuitement et visualiser les forums dont l'intérêt est plus que discutable. Il n'y a pas de petits profits. Néanmoins, toietmoi.be existe depuis des années et a son petit groupe d'adeptes. Il est par ailleurs complètement surclassé dans les recherche de google grâce à un système de la visibilité croisée qui vous fait gagner du ranking dans le célèbre moteur de recherche. Là-dessus, puisque google l'autorise, pourquoi se gêner ?

 

inter-rencontres.net : bel exemple de ce qu'on déteste. des pubs de tous côtés, les pages qui se redimenssionnent automatiquement, des popups à ne savoir qu'en faire : le genre de sites qui vous fait retourner rapidement sur les sites payants.

 

affection

 

 

 

 affection.org : avec amoureux.com, certainement un des gratuits les mieux faits : témoignages, recherches sophistiquées, chat, conseils, sorties,... Toujours les mêmes reproches : look ultra basic, des pubs omniprésentes sous forme de pub lourde ou publi rédactionnels qui ne trompent personne néanmoins une grande communauté plutôt française que belge, un tas de  fonctions. Attention : la base est gratuite mais beaucoup de petits détails sont payants. Si vous voulez écouter le message vocal d'une personne, il faut payer, etc. Ca fait vite plus cher qu'un site payant si vous l'utilisez un peu intensivement et ça reste quand même toujours un look de gratuit.

 

Prochain article : la communication des sites de rencontres.

22:36 Écrit par Le redac. dans Amour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : amour, amitie, rencontres, belgique, sexe |  Facebook |

26/05/2007

Petit tableau comparatif

Ce tableau comparatif des différents sites belges de rencontre sera rempli au fur et à mesure que nous avançons dans notre analyse des sites. Suivant vos remarques, nous le mettrons à jour dans des domaines dans lequel nous n'aurions pas été assez précis.

Il est divisé en rubriques : Nb de participants en gros (nous ne disposons pas toujours de chiffres précis), fonctionnalités, navigation et vie privée, prix et portabilité sur d'autres medias.

comparaison

 

 

 

 

 

Quelques explications :

 

 

 

Le reverse billing : consiste pour un site à vous demander de payer une fois et de vous débiter tous les mois automatiquement du même montant. Pour : vous ne devez pas faire une intervention manuelle pour vous réactiver à la fin de votre période d'activation. Contre : vous pouvez dépenser beaucoup d'argent sans le réaliser quand le reverse billing porte sur des montants comme 30 euros/mois. ll y a des gens qui se sont fait débiter pendant des années sans réaliser que le fait de ne plus aller sur un site n'entraînait en rien l'annulation de leur paiement. Le reverse billing doit être bloqué manuellement par l'utilisateur pour être annulé (comme une domiciliation).

Prochain article : match.com, l'américian leader mondial.