12/06/2007

La communication des sites de rencontre

Rien ne sert d'avoir le plus beau site du monde si personne n'en connaît l' existence.

La communication pour un site internet peut s'orienter sur plusieurs axes :

une classification intelligente de ses pages de manière à bien se faire répertorier par les pages des index de recherche et principalement sur google : si vous tapez, par exemple le mot-clé rencontres sur les pages de google.be en spécifiant que vous ne cherchez à voir que les pages de sites belges, vous trouvez au 12 juin 2007 et par ordre d'apparition, les sites suivants :

  • Sur fond jaune en tête de page : match.com et meetic.be. Ce sont des pages payantes au clic, cad que chaque fois que vous cliquez sur un de ses liens, l'annonceur paie un montant fixe. Gros avantage : pas besoin de se casser les pieds à essayer de tagger ses pages au mieux possible, il suffit de payer. Désavantage : ça coûte vite très cher et vous n'êtes pas sûr que la personne qui clique va s'inscrire et encore moins payer pour s'activer. Chez meetic, ils contrôlent toutes les campagnes online via un logiciel de type CRM (Customer Relationship Management, en anglais, soit « gestion de la relation client ») et donc ils peuvent en temps réel voir si une campagne rapporte plus qu'elle ne coûte et décider le cas échéant d'interrompre ou pas la campagne (le rendement n'est pas tout car une campagne peut être faite pour le branding, cad pour faire connaître le plus possible sa marque indépendamment des résultats à très court terme).
  • Rendez-vous.be rencontre en Belgique - ontmoetingen in België ... bénéficie de plusieurs avantages qui le mettent en top position tout en ne payant pas. C'est l'acteur historique de Belgique, çàd qu'il est là depuis quasi 10 ans et donc il y a des centaines de sites qui ont tiré des liens vers lui, ce qui est un des facteurs fondamentaux de classement de google. A cela s'ajoute une classification intelligente des pages pour les recherches par mot-clé (ce que quasi tous les sites dignes de ce nom font, le contraire serait purement et simplement suicidaire) et aussi un taux de clic important du fait du contenu important du site.
  • Rencontre Toi et Moi - Site de Rencontre Belgique site de rencontre toietmoi.be. Petit site en soi mais très bien indexé et qui joue aussi sur l'échange de liens entre sites pour faire monter son site dans les classements. C'est malheureusement autorisé par google mais cela fausse les résultats en ce sens que dans ce cas, un site qui a assez peu d'adhérents dépasse au classement google la rubrique rencontres de skynet qui fait quand même nettement plus de visites. That's life.
  • Les rencontres en Belgique autre lien qui pointe également sur toietmoi.be, parce qu'il a une page dont le titre est Rencontres qui est le mot clé qu'on a utilisé pour notre recherche. Les mots clé qui se retrouvent dans le titre d'une page ont énormément de poids par rapport à ceux qu'on trouve dans le contenu d'une page.
  • meetic, le premier site de rencontres en Europe pointe sur la version de meetic poussée par RTL. Le fait de payer pour être en tête de liste n'exclut  pas de pouvoir se retrouver également dans les recherches gratuits des recherches.
  • Le numero 1 de la rencontre en Belgique. qui pointe sur fr.rendez-vous.be, la version francophone de rendez-vous.be.
  • Rencontres - Le Soir en ligne qui est en fait le partenariat que LeSoir.be a avec Parship.be, site abordant la rencontre sous le thème de questions personnelles intelligentes et dont nous parlerons plus loin dans notre blog (meetic a l'équivalent avec ulteem). Ce genre de sites est destiné à un public plus agé qui prend le temps de bien se décrire et de décrire ce qu'il recherche (compter au minimum une demi-heure pour l'inscription et des frais d'activation très élevés).

Etc... Sur la droite, nous trouvons des sites qui paient pour avoir leur visibilité associée à la recherche du mot 'rencontres'. Ainsi nous trouvons : www.divorceoumonop.comwww.Visio9.com, www.meetic.be (encore !) , www.rencontre-messenger.com, www.Chichou.be,... Il y a des milliers de sites de rencontres et cette liste change de jour en jour.

- une communication online via bandeaux de pub. Si vous n'avez jamais vu la communication de meetic, c'est que vous n'avez pas de compte hotmail ou yahoo.fr. Ils y matraquent à coups de millions de bandeaux par jour, ce qui doit leur faire qq millions d'euros/an rien que sur ces deux platteformes.

meetic_pub1

Idem pour match.com qui cible plus les portails locaux (en Belgique msn.be, skynet.be d'où ils viennent de se faire éjecter par .... meetic.be).

rdv_pub_1

Rendez-Vous a tendance à cibler sur le papier et autres moyens promotionnels offline mais en privilégiant  les échanges au cash (et pour cause, ils ne sont pas côtés en bourde et leur cotisation est bien moins chère que celle de meetic et match).

Les autres sites en sont plus ou moins réduits à qq campagnes de mot-clé google.

- une communication offline via la presse, la télévision ou la radio. Rendez-Vous utilise un maximum la publicité sur des media comme DhNet, HLN, cartes boomerang, espaces Vespasius,.. Avec des campagnes de partenariat intelligentes comme celle de Flair ou la campagne radio de début d'année sur Radio Contact et NRJ

cupidon_boomerang

Meetic et match ciblent plus sur le online mais utilisent néanmoins la télévision pour leur image de marque ce qui donne lieu à des clips assez sympatiques :

Match.com


ou encore

 

meetic.fr sur le thème Les règles du jeu ont changé

ou encore

ou encore

On ne résiste pas à vous montrer ce petit clip de site de rencontre anglophone très humoristique... voire cynique.

 

Le prochain sujet : netclub.fr, racheté par match.com.

Commentaires

Excellent le clip anglais ;)

Écrit par : Yannick | 12/06/2007

meet.hic and match.con Business de l'amour : non merci.

Ce blog, et tout le tapage sur les sites de rencontres, en plus des pubs en tous genres, avec la bénédiction très intéressée (financièrement) de Skynet me fait flipper.

On connaît la véritable détresse de la vraie solitude: ce n'est pas Internet (pas plus que les "petites annonces", au temps jadis) qui résoudront la question.

Pour UNE rencontre réussie et durable, combien d'échecs cuisants, d'espoirs déçus, de pognon envolé?

L'exploitation de la misère humaine n'a pas de limite : je trouve cela indécent.

Y'a qu'à voir, juste par curiosité, les "portraits affichés des candidat(e)s au ... bonheur (???) : affligeant! D'autant que plus de 95% (estimation SOFRES, DOW JONES et GALLUP) de ces portraits sont 100% bidon.

Le jeune cadre dynamique est un retraité bedonnant, et la femme libre et épanouie de 28 ans est une quadragénaire sans le sous et enceinte de quatre mois.

Je laisse de côté toutes vos magouilles afin d'avoir le plus de mots-clés racolleurs et autres relais afolleurs de competeurs truqués.

Pauvre, pauvre société, réduite à s'abaisser à ce genre de pratiques très, très malsaines...

Écrit par : Love Affair | 13/06/2007

La personne qui a écrit le commentaire sur le "Business de l'amour" n'a manifestement jamais testé les sites, ou n'a pas su les utiliser... Ce commentaire n'est qu'une suite de clichés et d'idées fausses. J'ai fait beaucoup de rencontres sur Internet, et j'y ai trouvé les femmes les plus importantes de ma vie. Ca a complètement changé mon destin et m'a sorti de l'isolement. Je connais des gens qui ne veulent même plus rencontrer de partenaire ailleurs que online, car ils trouvent que ça leur apporte des rencontre qui correspondent tout à fait à leur goût. Evidemment, il faut savoir utiliser un site de rencontre. Ca demande un apprentissage et ça rend amère ceux qui ne comprennent pas...

Écrit par : Michael | 21/07/2007

Les commentaires sont fermés.